La nouvelle est tombée lors de l’apparition d’un avis de construction sur un chemin peu fréquenté de la commune du Vigan (Lot) annonçant l’autorisation d’implantation d’une antenne relais de Free Mobile.
Immédiatement les smartphones ont fonctionnés. Un mont culminant de 340 mètres d’altitude visible alentour sur des dizaines de kilomètres va recevoir une antenne relais de 30 mètres défigurant à tout jamais ce site exceptionnel.
Sur le PLU de la commune, la parcelle est classée en zone N (naturel), le règlement indique que cela correspond d’une manière générale aux espaces naturels de la commune, à protéger en raison de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages ou de leur intérêt historique, où seule l’extension limitée des bâtiments existants et leurs annexes sera autorisée. Cette zone correspond à des secteurs mixtes (vocation agricole et naturelle) proches des zones urbanisées ou à urbaniser.
Seulement la mairie du Vigan a signé des accords de construction sans en informer ni les riverains, premiers concernés, ni la population. Une antenne du même type de la société Orange a été acceptée dans les mêmes conditions.

Seulement voilà, un Collectif s’organise, il prends pour nom “Vigan des toits”, il s’agit de riverains et d’habitants respectant l’homme et la nature et prônant la participation de la population dans les décisions municipales. Il est facile de comprendre leur réaction sachant le danger non seulement pour la santé des habitants, mais aussi celle des populations animales autochtones, et conduire à la défiguration d’un site naturel exceptionnel. Le permis signé par le maire du Vigan enfreint la règle élémentaire : celle d’en référer à ses administrés riverains directement concernés par l’intrusion d’une antenne 4G et/ou 5G et à la population en général (seulement affiché en mairie, vous allez souvent en mairie lire tout ce qu’ils y mettent), quant à l’information promise par l’opérateur Free, annulée sous prétexte de rendez-vous impossible pour cause de Covid. Le collectif a déjà mis en ligne une pétition nationale et consulté Robin des Toits, un recours judiciaire administratif est même amorcé.

Pétition en ligne : installations d’antenne relais sur la commune du Vigan (46300) (mesopinions.com)

En 24 heures

Faîtes passer le mot à vos voisins. Ils pourront s’abonner directement en suivant le lien : S’abonner
“Vigan des toits”, inspirés par les Robins des toits a pour mail : vigandestoits@gmail.com
La page d’accueil de la liste:
https://framalistes.org/sympa/info/vigan_des_toits
Information générale sur la liste:
https://framalistes.org/sympa/help/introduction.html

Que dit la pétition en ligne sur MesOpinions.com

Halte aux nouvelles implantations d’antennes-relais sur les collines du Vigan (46300), contrôle des antennes en place.

Des riverains ont appris que le conseil municipal a autorisé l’implantation de 2 nouvelles antennes relais 4G (Free et Orange) sur la commune du Vigan (46300).
Ces implantations se sont faites sans aucune information préalable, ni la moindre consultation auprès des habitants.
Les riverains refusent ces nouvelles implantations et vont s’opposer à la Mairie en sollicitant le Tribunal Administratif.
De nombreuses études ont démontré la nocivité des antennes relais sur notre organisme : perturbation du sommeil, altération des capacités, cognitives, augmentation de la pression artérielle, perturbation du système immunitaire, rupture des brins d’ADN, augmentation des risques de tumeurs.

L’OMS a même récemment classé les ondes de téléphonie mobile comme potentiellement cancérigènes. Sans compter les nombreuses personnes vivant à proximité qui se plaignent de troubles, tels que migraines, acouphènes, fatigue, anxiété ou nausées. Face à tous ces risques, les enfants et les seniors sont les plus touchés.
Ces antennes relais sont nuisibles non seulement d’un point de vue sanitaire mais également sur le plan architectural, environnemental et paysager.
Elles ont un impact négatif sur la valeur des biens immobiliers du voisinage.

Aujourd’hui, nous sommes tous concernés ! Car le développement de la 5G demande un réseau plus dense que le réseau actuel.
Le réseau actuel est largement suffisant. La fibre optique est en déploiement. Nous n’avons pas besoin d’implantations supplémentaires !
Aussi, par cette pétition, nous demandons au maire et aux élus du Vigan (46300) :

https://www.mesopinions.com/petition/sante/aux-nouvelles-installations-antenne-relais-commune/118960


– L’emploi en urgence de tout moyen adéquat visant à empêcher l’implantation de nouvelles antennes-relais
– Le contrôle annuel de celles déjà en place

Les Médias s’en mêle, ce lundi 14 déc. sur La Dépêche du Midi :

Les Médias s'en mêle, La Dépêche du Midi ce 14 décembre annonce le refus des habitants pour l'implantation d'une antenne 4G.

Ce vendredi 11 décembre, une réunion, selon protocole Covid, fut organisée en mairie du Vigan pour permettre la consultation du dossier concernant l’implantation d’une antenne 4G Free Mobile sur un mont nommé Pech de Dreuilles.

Quatre riverains du site impacté étaient présents pour dénoncer la future antenne, les suspectes annulations des rendez-vous d’information accordés par Free Mobile, le manquement à la consultation des citoyens et à la communication de telles implantations de la part de la mairie et alertaient sur la détérioration programmée d’un site naturel exceptionnel et de la mise en danger de la santé des habitants.

Que disent les habitants :

Ils se posent la question de qui protège le patrimoine, un bien commun ?

Le Pech de Dreuilles culmine à 340 m d’altitude et peut s’apprécier à des dizaines de kilomètres alentour. Là où prospère une magnifique forêt, prochainement une antenne de 30 mètres viendra dégrader définitivement l’image d’un patrimoine naturel époustouflant et perturber la vie sauvage de cette zone classée naturelle, incompréhensible selon eux.

Mais leur plus grande inquiétude concerne la santé.

« Orange et Free ont prévu leurs antennes, pourquoi pas les deux autres firmes sous peu, les vallées du Vigan vont être traversées de toutes parts par les ondes, expliquent-ils, d’autant qu’une fois les antennes érigées il leur sera facile d’y ajouter la 5G fonctionnant sur ondes courtes, dont l’innocuité n’est pas encore démontrée. Cette proximité inquiète les habitants car, affirment-ils, les effets de ces ondes sont répertoriés par d’éminents scientifiques et médecins comme nocives, dangereuses. D’ajouter, ces dommages n’affectent pas seulement l’homme mais aussi la faune et la flore selon un nombre croissant d’études.”

Des tracts se distribuent activement pour informer le plus grand nombre. Ils ont décidé « Vigan des toits » pour nommer leur plate-forme de soutien et de planification, en rappel avec l’association Robins des toits.

Les habitants et riverains s’étonnent que l’implantation d’ouvrages impactant le territoire et les personnes ne soit pas une décision collective où chaque administré pourrait participer à cette décision, quelle soit communale ou au plus haut niveau.

“Aujourd’hui les laissés-pour-compte habitent autour du Pech de Dreuilles, en août à La Gâche, hier à Pech-Peyroux. Et demain à qui le tour ?”

Une pétition nationale est lancée sur :
mesopinions.com/petition/sante/aux-nouvelles-installations-antenne-relais-commune/118960. Plus d’infos vigandestoits@gmail.com

De son coté, la mairie donne son point de vue :

Le maire Jean-Michel Favory et Sylvette Belonie son adjointe, se sont exprimés sur le rôle de la municipalité dans ce dossier. Le maire a précisé que les réunions d’informations avortées furent annulées par Free Mobile pour cause les mesures sanitaires covid, il précisa que la responsable de Free Mobile est disponible sur rendez-vous pour répondre aux incertitudes.
Le maire s’exprima sur l’implantation d’antennes en zone rurale :
« Les municipalités sont soumises aux décisions gouvernementales, une large partie du Vigan se trouve en zone blanche, le programme de l’état depuis de nombreuses années est de réduire les inégalités numériques et cela relève des conditions dites d’intérêt public. Nous ne sommes pas consultés, les opérateurs ne nous demandent pas notre avis ! ».
Le maire n’est pas convaincu des conclusions d’une poursuite judiciaire, d’autant que la parcelle concernée est un terrain privé, donc non communal. Il ajouta en conclusion que nous sommes quasiment tous pourvus d’un smartphone. Doit-on pour autant stopper la technologie ?

Sylvette Belonie trouva dommage que des questions diverses n’aient pas été posées lors des précédentes réunions du conseil municipal ouvertes à tous. Elle fit part d’une commission consultative « Environnement et citoyenneté » récemment nommée, cette dernière fut très retardée par les dates de la prise de fonction des nouveaux élus, mais elle est d’ores et déjà à l’écoute des préoccupations des administrés.

Consultez notre article sur les inconvénients des antennes

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez sa pertinence

Moyenne des notes 5 / 5. Vote compteur: 6

Soyez le premier à le noter

Cet article vous a été utile ...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

6 réflexions sur “Au Vigan (46), les antennes 4G/5G s’érigent dans le secret”

  1. L’exode urbain a commencé. Les neo-ruraux quittent la ville pour repeupler la campagne. Mais ce n’est pas pour se retrouver irradié comme dans les grandes villes par les ondes 4g ( de même fréquence que celle des fours micro ondes 2.4 GHz). C’est peut-être là toute la différence avec les anciennes antennes: les riverains n’étaient pas aussi bien informés à l’époque sur les impacts néfastes sur la santé.

    1. Pire nous attends avec la 5G, des ondes qui ne passent pas les épais murs lotois. Alors leur solution sera de nous envahir à raison d’une antenne relais toutes le 10 à 12 habitations. Où il ne sera plus possible d’échapper aux ondes.

      1. Renseignez vous, il semble qu il ne soit pas possible de refuser ces implantations, Celles de La Moliere et du Pechpeyroux n”ont pas soulevé
        Les foules…pourquoi??

        1. Beaucoup de villes en France luttent contre l’intrusion des antennes et tout ce qui les accompagnent, souligné par grand nombre de scientifiques comme néfaste pour le monde du vivant. Il aurait été normal que les décisions d’un tel chantier concernent aussi les habitants qui vont vivre avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page