Cela fait plus d’un an que nous dénonçons les pratiques violentes du pouvoir en place. Aujourd’hui nous dénonçons sa participation à un crime sanitaire planétaire programmé ayant pour seul but le contrôle des populations.

La théorie du chaos est en marche. Elle a pour but de contrôler les populations un peu plus à chaque occasion et le film qui se joue sur vos écrans en ce moment (InfosTV = 100 % Covid19) est là pour vous angoisser.

Remontons le temps :
Phase 1 : Les prémices du virus
Agnès Buzin, alors ministre de la santé lit un article anglophone vers le 20 décembre 2019 qui alerte sur cette nouvelle pneumonie en Chine, le dénommé Corona virus.
« J’ai immédiatement alerté le directeur général de la Santé, le 11 janvier 2020, j’ai envoyé un message au président sur la situation, le 30 janvier 2020, j’ai averti Edouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir », assurera-t-elle. Agnès Buzyn démissionne du ministère de la Santé le 16 février. 
Du 20 déc. au 16 fév. = 57 jours (à 3 jours près = 2 mois). Le 24 janvier, les premiers cas positifs au COVID-19 apparaissaient en France.

Les services de santé déjà aux abois

2019, année de désespoir des services de santé, à bout ils entament des grèves dans tous les hôpitaux, mais quel effet lorsque malgré la grève vous maintenez vos heures de travail à l’identique, une grève symbolique qui n’affole pas l’Elysées. Pour se faire entendre ils finissent par descendre dans la rue. Et comment réponds le gouvernement ? Les réseaux sociaux ont diffusé la violence des forces du désordre à leur égard. L’ordre donné a été “Gazez-les”.
Les pompiers dénoncent leurs conditions de travail, descendent dans la rue et eux aussi se font gazer.

Quand ils réclament des moyens pour sauver des vies, macron dépense 15 millions d’euros en armes dangereuses et les utilise contre nos soignants.

Je vous espère conscients de ce mauvais choix et que vous vous en souviendrez le moment opportun !

Revenons sur le sujet

Phase 2 : La pandémie s’installe
Février, l’alarme est déclenchée, la guerre au virus est déclarée dans le monde entier, les lobbys se frottent déjà les mains, les dollars commencent à valser et leurs yeux deviennent vite cupides.
Côté Elysées rien n’est fait, ni même amorcé, on réfléchit.
Pendant ce temps là : Entrée libre au virus, les échanges mondialistes s’en chargent (tourisme, commerce, transport, etc..). Les avions déversent leurs flots de passagers, le métro continue de fonctionner risquant la contamination de millions d’utilisateurs, heureusement le virus n’aime pas les tunnels et ne traverse pas les frontières.

Le grain de sable

Une personnalité de renommée internationale dans la recherche sur les virus annonce avoir un traitement, maintenant, pas cher, et propose même une stratégie. Il décrit un médicament interdit à la vente libre depuis le 15 janvier dernier, mais ce fait est antérieur au virus (à moins d’une prévision de Covid-19 avant l’alerte chinoise, ce qui laisserait entrevoir bien autre chose). L’annonce parcourt la planète. Le virologue Raoult est une sommité et il vient de bouleverser les plans des laboratoires de recherche, mais pas seulement, il vient aussi de bouleverser les plans du monde de la finance qui oblige l’oligarchie à inventer des prétextes pour interdire le procédé du Pr. Didier Raoult.
A l’Institut Hospitalo-universitaire Marseille infection de la Timone, le Pr Raoult et son équipe traitent sans AMM tous les patients fébriles qui seraient positifs au COVID-19 avec une association d’hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) et d’Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus).
Le Prof. Raoult et son équipe dénoncent le fait que ce traitement ne soit pas systématiquement intégré dans tous les essais cliniques en cours..

Ces médicaments sont disponibles et en stock suffisant, mais ça ne rapportera rien aux labos.
On tente l’impossible avec ce que l’on a sous la main, on laisse pas un peuple sans solution. macron devra en répondre.

Le trio infernal : Salomon, Philippe et Véran, portes-paroles de l’enfer, intoxiquent les citoyens avec les efforts insensés du gouvernement et toujours des chiffres, des courbes, on noie le poisson pour cacher son incapacité, des menteurs.
Le nombre de morts égrené chaque jour dans nos médias est profondément anxiogène. Le traitement médiatique de la situation nous rend inévitablement vulnérables et les conséquences sur nos citoyennetés sont dramatiques.
Ce 29 mars l’absence de masques pour les soignants est toujours là … et ce 10 avril, toujours pas. Les Français répliquent en se les fabriquant.

L’éthique médicale affichée par le Conseil scientifique et le gouvernement fait face au serment d’Hippocrate (ne pas confondre avec le roi Salomon) qui se trouve être la règle d’or de tous les médecins. Raoult est de ceux qui tenteront tout pour sauver le plus grand nombre malgré les interdictions (peu fiables) de l’éthique médicale. Bien sûr, il appartient à chaque médecin d’en décider.

Quand aux responsables politiques, au lieu de jouer la concorde et l’entente nationale face à l’épidémie, ils se sont saisis de manière peu responsable de la crise pour en faire un argument électoral.

L’Italie alerte la France

Le 14 mars, France-Info diffuse l’alerte italienne faîte au gouvernement français : Ne commettez pas nos erreurs. Les italiens vivent déjà le cauchemar.

Les élections municipales auront bien lieu, le 15 mars 2020, la population française se rends aux urnes.
Coup de tonnerre dans le journal Le Monde : Le 17 mars, la candidate Agnès Buzin déclare : « Il va y avoir des milliers de morts ». « Depuis le début je ne pensais qu’à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade”. A interpréter selon chacun.

Bienvenue COVID-19

Force est de constater que tout a été fait pour laisser s’incruster le virus, la mondialisation des marchandises et le tourisme comme figures de proue, les frontières restent grandes ouvertes, aucun contrôle aux aéroports, les élections propagent la bête, aucune stratégie sur la détection, on retarde tout simplement ce qui pourrait arrêter cette saloperie.
Les gens meurent, le procédé est assassin.
Au même titre que le manque de protections sanitaires des personnels des hôpitaux mais aussi celui de la population. Les tests et les masques en Corée du Sud, sans confinement, ont parfaitement fonctionné.

Que de temps perdu, le gouvernement a autorisé jeudi 26 mars le traitement par hydroxychloroquine des patients atteints par le coronavirus Covid-19. Les USA le préconise comme seule solution immédiate.

Le même jour, 26 mars, un collectif de 600 médecins et qui ne cesse de grandir a attaqué en justice E. Philippe et A. Buzin.

Ce 29 mars 2020, nos hôpitaux manquent de tout : personnels, lits, masques, respirateurs, oxygène, anesthésiant.. Ils sont submergés et se préparent au pire scénario de leur vie.

Le gouvernement fait tout bien alors que nos soignants sont dans le gouffre. Un sondage BFMerde (peu fiable) aurait mesuré 41% des Français qui salueraient les initiatives des rapaces de l’Elysées, lu à l’envers, près de 60% à ne pas être aveugles. Quand même, ça fait beaucoup de pas trop convaincus, reconnaissent-ils.

Le dé-confinement a été annoncé pour le 11 mai dans des conditions irresponsables provoquant un tumulte médiatique virulent.

Les jeunes de l’école primaire seront les premiers à revivre la vie normale, enfin quasi-normale.
Les parents deviendront juges et médecins pour le coup car ils devront vérifier eux-mêmes l’état de leur gamin par et seulement la prise de température, pas de tests disponibles. Une manière pour l’état de se décharger de toute responsabilité en rendant les parents coupables de négligence.
Les autres décisions du gouvernement : Reprise du travail si les conditions sanitaires sont respectées par les entreprises. Ceux en télétravail restent chez eux. La restauration et les spectacles restent fermés.
La population devra obligatoirement porter des masques grand public au minimum (considérés inefficaces).
Conclusions : Les parents aux petits revenus sont à bout de souffle, les organismes humanitaires (SPF, Restos du cœur…) sont débordés, la reprise de l’école et de la cantine leur offre un répit financier qui leur permet de reprendre le travail, car pour eux le télétravail n’existe pas, ils sont les mains productives du pays. Pour eux, plus de chômage partiel, plus d’aide, plus de droit de retrait possibles, l’impasse. Les transports urbains reprennent et peut-être aussi une reprise de la contamination.

Interview sur Putsch Live le 8 mai (2020), avec Jean-Jacques Vidal et Me Fabrice Di Vizio. Plainte déposée en Conseil d’état et en tribunal pénal. L’état devra expier ses fautes.

Le pouvoir des médias. Honte à eux !

Et les autres guignols qui s’agitent à la Télé, on fait tout bien, un TGV pour 20 patients, 1 milliard de masques commandés, une tente de l’armée (2 hôpitaux construits en Chine dans le même temps) …
Les débats font rage, macron chef de guerre ou macron chef des cadavres qui s’accumulent et qui ne reverront jamais leur famille. Les publicités sont toujours diffusées, les programmes sont lamentables et n’aident en rien les téléspectateurs. Honte aux médias.
N’oublions pas les mots du président des mafieux : “Nous sommes en guerre”. Une guerre a forcément ses dommages collatéraux, car ce mec est en guerre contre nous tous et les médias l’accompagne.

Si un matériel ne pouvait manquer, ce sont bien les masques de protection. L’absence de masques est criminel, ce manque met en danger de mort nos soignants et la population, c’est un scandale d’état, c’est mieux les grenades de dés-encerclement et les masques à gaz pour les CRS, ceux-ci dit nos policiers non confinés sans protection sanitaire subissent actuellement le même sort que l’hôpital. Trois ans que ces pantins sont au pouvoir, depuis, division et violence règnent sur notre pays, pas un instant ils n’ont écouté le Peuple, pas un instant ils n’ont envisagé où se situait la vraie sécurité des Français : la santé.
L’heure de rendre des comptes viendra bien un jour, les choix de ce gouvernement auront coûtés chers en vie de citoyens, et ça a commencé le 17 novembre 2018. Honte à eux, perpète pour toute la clique.

Cet historique voulait démontrer que le pouvoir a tout fait pour infecter la population.
Mais cette épidémie en est-elle vraiment une ?
Il y a en France 610 000 décès chaque année, 1 mort toutes les 50 secondes, dont 25 % en Ehpad, la grippe apporte annuellement ses 10 000 décès, et personne ne s’alarme.

Pourquoi Covid19 est-il une aubaine pour le pouvoir et les grosses fortunes ?

Phase 3 : La dette explose
Avec l’annonce du confinement dans tous les pays, les bourses s’effondrent obligeant à une intervention historique des banques centrales ; Les gouvernements annoncent la mise à disposition de milliards pour soutenir l’économie (pas pour nous) ; macron parle même à l’UE de corona-bonds. Tout ces milliards sont fournis par des investisseurs qui prêtent avec intérêt, il faudra les rembourser. Attendez que la facture arrive.
Le monde de la bourse ces dernières années n’était pas fier, leur système financier se trouve être obsolète et à l’épuisement, il devait être réinventé.
La finance l’a réinventé, grâce au virus. Nous dirons même qu’ils ont certainement invoqué la vilaine bête, et puis soudain là voila, mais la réponse était déjà dans leurs tiroirs et ils sont à la manœuvre pendant que le monde se meurt.

Macron a été élu sur le bon vouloir des grosses fortunes, il leur doit fidélité. En plus, c’est un con-vaincu du libéralisme à outrance, les échanges internationaux permettent à certains de s’incruster dans le panorama et s’inscrire comme leader pour accéder finalement à un véritable monopole, comme la Chine et les produits pharmaceutiques dont nous dépendons, de même les entreprises dont la matière première provient de l’étranger. Nos valeureuses industries, comme les hauts-fourneaux, ont été exécutées, trop chères par rapport aux autres pays producteurs essentiellement asiatiques. Notre indépendance industrielle a été défigurée pour satisfaire les actionnaires, et maintenant que nous sommes coupés du monde nous manquons de l’essentiel.
Au même titre que la doctrine du libéralisme à outrance qui consiste à privatiser les biens publics (autoroutes, aéroports, savoir-faire, etc..), ainsi les amis du président peuvent encaisser les bénéfices à notre place puisque eux seuls peuvent acheter.

Les économistes avertis savent bien que la dette sert de prétexte à la disparition des services publics. La dette qui attends tous les pays du monde va être gigantesque, nos droits et libertés vont être bafoués comme jamais. Le prétexte : “Nous vous avons sauvé lors de la grande pandémie de 2020”, alors que tous les dirigeants occidentaux l’ont favorisée. Çà matraque dur à la télé, la propagande louant les bonnes actions des mafieux.

Le code du travail vient d’être violé, 65 heures autorisées, réquisition oblige. La pandémie autorise tout.

Fini les services publics, plus de grèves, plus de manifs, et eux se bâfreront. Cela a été le rôle de tous les gouvernements, faire disparaître nos privilèges et libertés.
En temps normal, le peuple descend dans la rue pour s’opposer à la perte de ses biens. Mais en période de confinement sanitaire, pas de contestation possible, pas de manifs, rien de tout ça.
Ils créent l’angoisse, les médias à l’appui, tous diffusent 24/7 les débats et statistiques du COVID-19, des infos morbides : tant de morts, tant d’infectés, et rien d’autre que cette angoisse permanente. Le code du travail vient d’être violé, réquisition oblige. La pandémie autorise tout.
La désinformation, le mensonge, l’hypocrisie et maintenant l’assassinat de masse.

La désinformation sature les médias, mais pourquoi donc ?

Analyses captivantes de Franck Lepage sur RT

Sa plaidoirie choc se trouve sur : COVID-19 : L’ami des dominants

La doctrine du choc par Naomi Klein

Le choc c’est le virus

Une interview de la journaliste canadienne Naomi Klein, auteure de “La doctrine du choc”, argumente comment l’élite mondiale va tenter d’exploiter la pandémie.


La “doctrine du choc” est la stratégie politique consistant à utiliser les crises à grande échelle pour faire avancer des politiques qui stimulent systématiquement les inégalités, enrichissent les élites et affaiblissent les autres.
N. Klein : “Le choc est en réalité le virus lui-même, et il a été traitée de manière à maximiser la confusion et à minimiser la protection”.

Géopolitique du Covid-19 par Valérie Bugault

Confirmation : Le virus du chaos

Avocate, analyste reconnue et auteure de nombreux ouvrages, elle nous offre un bon décryptage. Merci à Stategika pour cette Interview de Valérie Bugault qui démonte les stratégies occultées du pouvoir avec évidence.

Valérie va plus loin dans sa réflexion sur “un ordre mondial de l’économie” actuellement en pleine construction. Elle laisse entendre une prise de contrôle totale des grands de la finance sur les Etats qui aboutirait sur un ordre mondial et l’usage d’une monnaie unique à moyen terme.

L’article suivant décrit le processus financier en cours :

Article publié par Informations ouvrières (n°597)

Les intellectuels nous rassurent

Leurs réflexions en visioconférence, durée : 1 h 30, mais on en apprends !

Anticipons les prochains mois

Petit résumé :

le COVID-19 permet de réaliser plusieurs tests en grandeur nature :

Test de contrôle de la population (répression, prison, hélicoptères, drones, communications).
Test d’obéissance de la police dans ce contrôle des populations.
Test de privatisation-dislocation de l’éducation nationale transférée en e-learning.
Test d’avancement de la vidéo-médecine à distance.
Test de soumission des médias, de la population et des gauches (union nationale oblige).
Test de démolition avancée du droit du travail.

Le monde financier se lèche les doigts, les grosses entreprises et trusts rachètent leurs propres actions à bas prix, le Graal pour les grands patrons. En effet, les boursicoteurs préfèrent perdre 30, voire 60% plutôt que la totalité et revendent aux plus offrants. Il est bien compris que c’est la ruine des petits investisseurs qui pour la majorité sont des retraités. L’article de S. et D. Miroux cite la reconstruction des bulles financières, c’est comme agglomérer les petites bulles de savon à proximité de la très grosse bulle qui les engloutira et deviendra géante, Que ce soit Blackrock, Vinci ou autres, ils ont absorbé partie des actions des petits investisseurs et règnent désormais en maîtres aux conseils d’administration, l’équilibre déjà défaillant est rompu, place au totalitarisme économique.

C’est aussi la disparition de toutes les entreprises qui auront coulées avant la fin du confinement et nous parlons d’une pandémie mondiale, le même phénomène se reproduit au fil des confinements dans tous les pays. Les autres se verront endettés puisque le gouvernement ne leur offre pas mais par l’intermédiaire des banques leur prête pour survivre.

Seuls les puissants de ce monde n’auront même pas senti la crise, le marché mondial leur appartiendra encore un peu plus. Pendant ce temps les gouvernements nous expliqueront la pire récession de tous les temps, B. Lemaire a déjà commencé les beaux discours avec la prévision de perte de points du PIB, de au moins 3 pour l’année, alors que les économistes situent la perte de points plutôt vers les 10.

La réforme des retraites confortera la nécessité de travailler plus longtemps au nom de la solidarité nationale pour rembourser une dette publique toujours plus chère et vous cotiserez une assurance pour obtenir une retraite présentable.

Les services publics seront absorbés par des entreprises privées, le processus est en marche depuis des décennies et va s’accélérer, l’économiste énarque macron sera vous convaincre.

Quant à la résistance civile comme les manifestations, ses libertés vont fondre comme la banquise. Nous sommes canalisés entre 2 rangs de la garde macronienne, puis tabassés et gazés. Çà ressemble étrangement à un régime totalitaire qu’il serait grand temps de faire disparaître au plus vite avant qu’il ne s’équipe dangereusement à notre encontre, reconnaissance faciale, drones armés, et finalement la répression féroce automatisée, ils ne font pas qu’y penser, ils la fabrique et pour l’instant l’utilise ailleurs. Pour le présent ils profitent du virus pour s’approprier du peu qu’il nous reste.

Faîtes péter le compteur de cette pétition

Peuple de France a lancé cette pétition adressée à l’Etat major de l’armée française : https://www.change.org/p/etat-major-de-l-arm%C3%A9e-fran%C3%A7aise-destitution-du-gouvernement où il est demandé l’intervention de l’armée à l’encontre du gouvernement pour de nombreuses violations de la constitution qui y sont citées. Signez et partagez, faîtes péter le compteur, 4 millions de signature sont nécessaires.


Partagez sur vos réseaux


Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez sa pertinence

Moyenne des notes 4.8 / 5. Vote compteur: 6

Soyez le premier à le noter

Cet article vous a été utile ...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page