Ce fichier instruit le dossier : Urgence dans tous les domaines

Démocratie ou le mythe du chef

Le mythe du chef, illustré par le dieu des dieux : Zeus

Les élections sont conçues pour maintenir le système.
Les philosophes de la Grèce antique avaient créé le dieu des dieux : Zeus, celui qui domine et commande tous les autres dieux, un procédé qui s’est perfectionné au fil de l’histoire. La déification tout d’abord, mais les rois de France voyait d’un mauvais œil l’influence de la religion, alors ils se sont désigné représentants divins. Aujourd’hui, le costume a changé, mais pas la philosophie.
Nous sommes convaincus qu’il faut un chef pour gouverner un pays, et Macron (ou un autre futur impérialiste) est notre divin représentant, mais attention, c’est un Jupitérien, un sous-dieu. Qui est le dieu des dieux ? et avons-nous vraiment besoin d’un divin comme président ?

Un futur président doit faire ses preuves

  • Des preuves d’argent : Pour gagner une élection il faut de l’argent, beaucoup d’argent, et c’est justement ce qui nous manque à nous les Citoyens.
  • Des preuves présidentielles : Il faut être éduqué pour diriger un pays, minimum être un énarque et peut-être bien un peu franc-maçon.
  • Des preuves politiques : Être leader d’un parti et savoir mentir avec de belles phrases.
  • Des preuves électorales : Il faut tricher en intoxiquant le Peuple avec un adversaire choisi dont personne ne veut.

Démission, pourquoi faire ?

Démission Macron, pourquoi pas, un autre requin prendra sa place, le virer pour remettre la même clique, c’est ce qui se passe depuis 40 ans et peut-être même depuis toujours, depuis que nous marchons debout, puisque naturellement, nous avons les dominants et les dominés, parait-il, et apparemment nous ne sommes pas les élus de la classe des dominants. Alors que fait-on ?

Et on recommence ?

Mais à quoi servirait de virer Macron et ses sbires si nous sommes formatés sur la nécessité d’élire un chef. Nous nous sommes laissé enfermer dans un procédé nommé à tort “démocratique”, et nous y croyons profondément. Ces chefs élus vocifèrent : Nous sommes dans une démocratie, nous avons été élus démocratiquement, etc..
Je vois qu’il y a bien besoin d’une petite définition.

Que signifie démocratie ?

La démocratie c’est quand les citoyens ont le pouvoir.

Le terme démocratie vient du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, en combinaison de δῆμος / dêmos, “territoire”, dans le sens daiesthai : “partager”, puis de “peuple” (en tant qu’ensemble de tous les citoyens de la cité), et kratein “commander”.

Wikipedia

Démocratie désigne à l’origine un régime politique dans lequel les citoyens ont le pouvoir.
C’est un système horizontal, contraire du pyramidal actuel.
Avez-vous le sentiment que les citoyens aient le pouvoir ?
On nomme un chef et on se fait berner, le chef nous impose ce que lui demandent ses potes, mais avec démocratie. Le système démocratique est un mensonge fait au Peuple pour lui donner l’illusion qu’il est libre, libre de choisir parmi les requins.

Vous avez dit république. A réfléchir !

Définition : “La république désigne un mode de gouvernement dans lequel le pouvoir est exercé par des personnes élues. Une république est typiquement antonyme d’une monarchie héréditaire, mais n’est pas toujours synonyme de démocratie”.

Wikipedia

Pas de 5ème république améliorée ou de 6ème république, nommer le nouveau monde “république” est inconcevable. Si il est question d’inscrire le RIC dans la constitution, cela signifie automatiquement que nous ne sommes plus une république puisque le pouvoir appartient désormais au peuple.
Va falloir dénicher le bon terme, du style Démos One, à vous tous de faire chauffer les neurones.

2022, vous avez le choix : Macron ou Le Pen.

Vous appelez ça un choix ? J’y vois plutôt une obligation, c’est pas trop la liberté et la fraternité. Un pourri ou un autre pourri quoi ! On a effectivement le choix. C’est du copier / coller.
Et si vous aviez un autre choix, comme de ne plus avoir un requin nommé par les ultra-riches ou un parti financé par les banques russes. Ah ! Je vois que je vous intéresse.

Faut revoir la copie

Que penseriez-vous d’un système dit horizontal. Concevoir une société en se passant de l’oligarchie aux coutumes jupitériennes.
Ne plus avoir de président, ni de ministres, ni de lobbys. Bref, couper les vivres aux riches et les redistribuer façon Robin des bois. La France est la sixième puissance financière mondiale, l’argent ne manque pas, il est seulement mal réparti.

Nos fonctionnaires si maltraités savent comment faire tourner la machine mieux que nos oligarques, le pays continuerait de fonctionner sans chef. Ne tremblez pas.
La Belgique n’a pas d’exécutif depuis un an et demi. S’en plaignent-ils ?

Mais la dette

Nous devons, soit disant, 2 300 milliards d’euros, soit 99 % du PIB sur un an ou comme vous préférez : 30 000 € par habitant. Janvier 2020, nous avons passé les 100 %.

Et d’où sortent-ils ça ? Et bien oui, à notre insu ils ont fait leur tambouille.
Avez-vous signé un contrat établissant que vous devez cette somme ? Non. Mais vous êtes convaincus que vous la devez effectivement. C’est ça la démocratie, on vous endette sans vous demander et vous acceptez sans savoir comment ils ont fait ça. La dette sert à justifier en permanence la réduction des prestations sociales, ainsi que le démantèlement des services publics au profit du secteur privé lucratif.
Ce qui manque est parti chez les riches, c’est le fameux contrat décrit dans Macron le commercial, théoriquement tout à fait légal, tout est question d’interprétation. Ce qui manque se trouve chez les actionnaires, chez les nouveaux amis du président, et pas touche.
Chaque année nous ne remboursons que les intérêts de la dette, ils se complaisent dans ce système meurtrier pour les petites gens.
Combien de nos générations sacrifiées pour les enrichir ?
Le système capitaliste est à l’oeuvre et nous sommes ses bêtes de somme.

En mars 2010, en Islande : Un référendum a lieu et le Non au paiement de la dette l’emporte par 93% des voix. La dette est annulée, celle-ci avait atteint 9 fois le PIB.

Histoire complète sur : reformeraujourdhui.blogspot.com/2012/04/nouvelle-constitution-en-islande-la.html

Çà vient de sortir

La Dernière du gouvernement : On vends ADP mais avec une petite ristourne, “comme c’est des copains.. on rénove un peu, 6 milliards ça ira ?” [26 octobre 2019]

1er round : Effaçons les dettes

Ils ont le pouvoir et en abuse copieusement

Pour rappel : Arnaques en un seul président

Le NON français au référendum de 2005 confirmant un Frexit avec  54.67 % des votes a été bafoué. Notre pouvoir d’achat aurait été plus vaillant, le passage à l’euro a fait mal, calculez votre caddy avant et après. Merci Sarko.
En 2008, ce même Sarkozy a craqué 320 milliards d’euros pour garantir les créances bancaires, plus 40 milliards d’euros supplémentaires injectés au capital des établissements bancaires qui en éprouveraient le besoin, ben tiens.
Nous ont-ils remboursé, car Sarko n’a pas payé de sa poche mais avec la notre, et les intérêts que les banquiers savent si bien exploiter sur nos maigres salaires, où sont-ils ? Et la dette s’amplifie…

L’UE ça coûte cher

Nous affirmons que les décisions de Bruxelles paralysent notre économie et s’attaquent à notre identité nationale.
[Pour info : La contribution française à l’Union européenne en 2019 devrait être de 23,2 milliards d’euros].
Simplissime démonstration :
Une UE déséquilibrée : Selon le pays, les salaires et les taxes diffèrent, tout comme la justice sociale d’ailleurs. L’harmonisation n’est pas le point fort de l’UE, les secteurs économiques sont en compétition déloyale. Vous êtes industriel de l’Ouest, déménagez vers l’Est, c’est moins cher. Vous êtes travailleur de l’Est, venez vers l’Ouest c’est mieux payé. Super, ça s’appelle de la compétitivité. Bonjour l’équilibre.
Une UE hypocrite : L’immigration est un outil démographique (tout comme la politique de natalité). Nos sociétés européennes sont vieillissantes et les actifs manquent déjà, trop de retraités, c’est très d’actualité d’ailleurs. Alors on recrute, les frontières sont ouvertes, les navires humanitaires les débarque et les camps sauvages se multiplient, quand c’est trop sale on évacue. Et où vont-ils ? C’est honteux, mais là haut, ça ne les dérange pas.
Une UE pas écolo : Le glyphosate, vous connaissez tous. Bien, on arrête dans 3 ans, si les agriculteurs le peuvent ou plutôt si les stocks Bayer-Monsanto sont épuisés. La signature du CETA, bonjour les dégâts coté environnemental. Et bientôt, encore mieux : Le Mercosur.
Çà vous suffit ! C’est pas compliqué de l’expliquer simplement.
Nous ne sommes plus souverain, nous ne pouvons plus rien projeté sans passer par l’UE, débarrassons-nous de cet esclavage sois-disant légal et démocratique et de leurs financiers corrompus.

On nous doit un Frexit

Frexitons sans accord : Aucun arrangement avec des menteurs.

2ème round : Sortons de l’Union européenne

La revendication d’un Frexit n’est pas nouvelle, aujourd’hui nous devons décider.

Résumons :
La France a-t-elle besoin d’un énarque pour fonctionner ? NON
Avez-vous été consulté pour la dette ? NON
A-t-on respecté la décision du Peuple Français d’un Frexit ? NON

A l’horizon :

La recapitalisation des services publics et l’ajustement des salaires sur le coût de la vie ne peut se faire si nous sommes endettés et la corde au cou. Le pouvoir de l’argent, les dettes, la consommation mécanisée à outrance, et en ce qui nous concerne l’UE, sont des outils du système capitaliste pour servir les capitalistes et asservir les peuples du Monde.
Il faut en finir avec le pouvoir par l’argent, il n’est viable pour personne :
Effaçons les dettes, sortons de l’UE, répartissons l’argent justement. Voilà le premier pas.

Ah oui, mais comment faire ?

Un premier dossier est en cours de traitement sur l’ajustement des inégalités, et un deuxième, en cours également, pour l’après, car il nous faudra bâtir une société qui fonctionne différemment.


Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez sa pertinence

Moyenne des notes 0 / 5. Vote compteur: 0

Soyez le premier à le noter

Cet article vous a été utile ...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Sommaire
Alors que fait-on ?
Nom de l'article
Alors que fait-on ?
Description
Vous avez dit démocratie, alors comment enrayer la spirale infernale de l'argent ?
Auteur
Publication
Force citoyenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page