Habib Benzerki, fidèle à notre groupe Force-citoyenne sur Facebook a publié le texte ci-après. Né sur une autre terre que la France, il se dit Moi l’étranger et ne veut pas entendre parler d’assimilation.
Nous publions sa tribune, puisque, bien que né sur le territoire français, nous Gilets jaunes, nous partageons complétement son point de vue.

Comme à l’approche de chaque élection, «l’étranger» va être l’objet des discussions pour faire diversion.
M’assimiler, dis-tu, pour ressembler à qui ?
A Sarkozy, Estrosi, Ciotti, Le Pen ou Balkany… ? A Drahi, BHL, Finkielkraut, Cahuzac, Fabius, Dassault, Ghosn, Strauss khan, Hollande, Castaner, Lallement, de Rugy, Darmanin ou Macron. Alors que le simple fait d’évoquer leur nom me renvoie à leurs méfaits qui provoquent la nausée ?

A toi, le fier d’être français de « souche ». Toujours prêt à verser ton venin sur « l’étranger » et/ou ton voisin…
Mais sur les choses sérieuses qui touchent à ta vie et à l’avenir de tes enfants, tu fermes ta bouche et tu te couches. Pour ne parler que de la situation actuelle, ta vie, celle de tes enfants, notre destin, tu acceptes de les confier sans broncher à un assassin…
C’est Macron le serviteur des immensément riches qui rythme ta « vie » et celle des tiens… Il te dit :
1. Mets la muselière et tu la mets
2. Reste chez toi et tu y restes
3. Sors de telle heure à telle heure et tu t’exécutes
4. Ne voyage pas et tu ne voyages pas
5. Si tu ne respectes pas mes ordres qui font LOI tu seras humilié et verbalisé par « ta » police républicaine dressée par mes soins pour me servir comme une milice
6. Fais-toi piquer, même par des vétérinaires comme un animal et avec des produits malsains, une fois, deux fois, peut-être même trois fois, à chaque fois que, moi ton maître, je l’exige en jouant sur les variants : anglais, sud-africain, brésilien, breton, le double variant indien. Et à quand le triple variant martien ? et tu te fais piquer. Piquer pour regagner ta «liberté ». Tu me fais rire ! Tu es à présent peut-être contaminé à vie et puisque que tu as accepté d’être couillonné, passons à la suite…
7. Si tu veux aller au restaurant, au théâtre, faire du sport, voyager, consommer… « tu dois m’obéir à moi seul ton nouveau dieu Macron, sinon pas de « pass sanitaire ».

Franchement, Mougeon, tu es un homme trop bon : je te traite d’analphabète, de gaulois réfractaire, d’inculte, de rien, je te méprise, je te réprime, je te déprime… et tu penses que je cherche à te « vacciner » pour ton bien ? ».
Alors répète avec les autres MOUGEONS : « Longue vie à notre seigneur et merci de nous avoir autorisé à souffler et à respirer un peu », « SAIGNEUR » Macron. M’assimiler dis tu, non merci. Je suis et je reste ce que je suis : un soutien à 100% des Gilets Jaunes qui ont fait trembler le trône et qui sauvent l’honneur de ce pays en se tenant toujours debout et de tous ceux qui s’opposent radicalement aux grands malfaiteurs capitalistes… Je plains tes enfants, mougeon, que tu livres à la maltraitance ( isolement, privation d’une éducation de qualité dans de bonnes conditions, de liens familiaux et sociaux, avec port du masque, tests, autotests et demain vaccin… ?!).
Tes enfants sont en danger et le conseil «scientifique», ramassis de serviteurs de l’industrie pharmaceutique, adorateurs du fric, veut t’impliquer directement dans les autotests pour tes enfants (voir ses préconisations) cette nouvelle trouvaille pour poursuivre et élargir le projet génocidaire des assassins…
ALORS, tu dis stop ou encore ?Tu aimes répéter : «la France on l’aime ou on la quitte», alors « amoureux » de la France, où es-tu ? Tu attends de voir ce que va conquérir la France belle qui se rebelle ? Regarde-toi dans une glace tu verras à quoi ressemble un digne héritier des anciens silencieux ou collabos durant l’occupation. Encouragerais-tu tes enfants à chanter : « Macron nous voilà… pour retrouver ta vie d’avant » ?

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez sa pertinence

Moyenne des notes 5 / 5. Vote compteur: 1

Soyez le premier à le noter

Cet article vous a été utile ...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page