Y a-t-il dans l’humanité des Lois Universelles ?

(en cette ère anthropocène avancée, ces lois confineraient au « Droit d’un avenir »,
ce qui fait d’elles des Conditions en matière de futur)

La question de l’existence de Lois Universelles dont il serait redondant de dire qu’elles sont forcément Humanistes et Humanisantes (car le contraire, la dérive barbare, n’a pas sa place), m’a tellement préoccupé, juste avant les élections de 2017 où j’ai milité à mort pour éviter le modèle Macronien[*], que j’en avais tenté une synthèse sur blog Médiapart.

[*] mais le parti médiacrate a gagné, et il regagnera si on ne le neutralise pas : car il est l’école de 95% des travailleurs, qui subissent par ailleurs de terribles conditionnements (a)culturels dès le jeune âge.

Trois extraits de ce billet d’Avril 2017, restent je crois des repères valables en cette période de combat à “tenir” :

=1= D’abord LE MAL, puisqu’il existe et gagne le monde globalisé, ou le globe mondialisé :
Cette nouvelle faction “en marche”, est exactement le vieux monstre avec quoi l’urgence est d’en fini. L’écrivain Patrick Chamoiseau le décrit vigoureusement :
Nous sommes dans un système d’oppression global. Ce système, cette violence globale, c’est le capitalisme. … [**]
– C’est la seule idéologie de domination qui a été capable de s’adresser à des individus […]
Toutes les grandes philosophies socialistes ont eu tendance à s’adresser à des collectifs, à des groupes… alors que le capitalisme avait très vite pris la voie de l’in-di-vi-du-a-tion […]
– Le capitalisme arrive à modifier des esprits, des mentalités individuelles et aujourd’hui, nous sommes dans une oppression globale qui est quasi indolore et imperceptible pour la moitié de nos concitoyens […]

– Notre problème, c’est d’identifier que nous sommes tous victimes du système capitaliste qui nous transforme en consommateurs AVEC UNE FORTE TRANSFORMATION DU DÉSIR DE VIE.
– Nous sommes rentrés dans une espèce d’absence de signification de notre existence, ce qui est absolument plus terrible que la paupérisation ou la marginalisation qu’entraîne fondamentalement le capitalisme.

[**] NDR : on peut préciser ici ce terme de capitalisme par ‘‘ la mondialisation ultra-libérale, incluant (envers tous les pays se contaminant), les traités et les lois de son verrouillage ’’

=2= Devant lui, des Lois salvatrices ne peuvent qu’être chevillées à la réhabilitation DES LOIS HUMAINES LES PLUS ESSENTIELLES ET UNIVERSELLES (je le redis autrement: des lois incluant au passage la sauvegarde des sujets de notre fragile espèce). Ces lois ont une absolue légitimité à être préférées à toute loi promulguée par nos gouvernements apocapytalistiques. Ce sont :
– LA LOI DE RESPECT DU VIVANT,
– LA LOI D’INVIOLABILITÉ DES ÊTRES,
– LA LOI DE RESPECT DES VIVANTS ET DES MORTS (incluant donc la CULTURE),
– LA LOI D’HOSPITALITÉ (sans laquelle un homoncule déposé en milieu hostile il y a des millions d’années, ou 200 000 ans  pour sapiens sapiens, n’existerait plus aujourd’hui)
– LA LOI D’IMPRESCRIPTIBILITÉ DE LA VÉRITÉ,
(d’après une recension non exhaustive d’Etienne Balibar, philosophe)
– LA LOI UNIVERSELLE DE RESPECT DE LA PAROLE SOLENNELLE, comme LE SERMENT DE SERVIR (et de servir selon des objets et façons choisis, élus; sinon plebiscités), comme LE RESPECT DU HAUT BIEN COMMUN qu’est le LANGAGE , me semble corollaire à la précédente.

————————————————–
Ces lois vous semblent-elles à vous aussi universelles et irréfutables? Lesquelles manquent à vos yeux ?
Ne sont-elles pas en ce moment, chaque jour et en permanence, violées ?
 —————————————————

=3= Quoi qu’il en soit, au soir du 1er tour des présidentielles de 2017, beaucoup trop de gens, Hommes, concitoyens, pairs et proches, ont achevé de me jeter dans un gouffre de déréliction :
Quel état de non-réflexivité morbide avait pu ainsi s’emparer d’une part majeure de la population de mon pays?
1) Les Français n’ont plus choisi la Droite (LR), « ils avaient vu ce que ça donnait », et on les comprend,
2) les Français n’ont plus choisi la Gauche (PS), « ils avaient vu ce que ça donnait », et on les comprend,
3) les Français ne se sont pas choisis, ENFIN !, EUX-MêMES, ET-ON-NE-LES-COMPREND-PAS !!! Ils n’avaient plus confiance en personne, NI EN EUX-MêMES !?!?

Un programme très pondéreux leur offrait sur un plateau de pouvoir dire, en leur âme et conscience :
-> NON À l’EXTRÊME MERCHANDISATION DU MONDE,
-> NON À LA DISPARITION DU TISSU ET DE LA MATIÈRE VITALE DE LA PLANÈTE, À LA DISPARITION DES PROCESSUS VITAUX (climat) qui fondamentalement, sans rechange, tiennent l’espèce humaine en vie,
-> NON À LA PERTE DE NOTRE LIBERTÉ CHÉRIE AU SEIN DE NOTRE MAGNIFIQUE COIN DE TERRE,
-> NON À L’ALIÉNATION DE TOUS À UNE MINORITÉ DE MILLIARDAIRES D’UNE EXTRÊME PERVERSITÉ POUR QUI DES MILLIARDS D’ÊTRES N’ENTRENT AUCUNEMENT EN LIGNE DE COMPTES, NON AUX MISÈRES, DÉCHÉANCES ET GUERRES À MILLIARD DE VICTIMES QUE CELA OCCASIONNE AU SUD de chez nous ?
-> NON AU REFUS DE PARTAGER DES RICHESSES SUFFISANTES (volées à ces derniers, pour la plupart de ce qui « se vend » à travers le monde) DANS UNE RÈGLE DE FRATERNITÉ HUMAINE,
-> NON à leur propre aliénation, à leur faiblesse à s’instruire.

-> et OUI À LA RÉVOLUTION LA PLUS PAISIBLE (plus rien ne le serait ensuite) QUI SOIT POUR EUX : PAR VOTE DÉMOCRATIQUE ET SELON (pour commencer) LES INSTITUTIONS ET LOIS DE LA 5ème RÉPUBLIQUE (et cela devant le danger imminent de disparition de leurs dernières libertés démocratiques)
-> OUI AU RÉTABLISSEMENT DES LOIS HUMAINES LES PLUS ESSENTIELLES ET UNIVERSELLES (socle indiqué plus haut).

Ainsi les gens n’ont rien perçu , rien pu imaginer ! , rien de NEUF ! (l’issue est forcément inhabituelle, non familière) , car déjà sans libertés, anesthésiés, ou “non-existants” (cf Patrick Chamoiseau ci-avant -§ Le Mal- : la non-existence est le plus grave effet du capitalisme sans bornes, après la terrible transformation des désirs de vie.)
Je nous ai vus aboutir (tous!), dans une fin logique que rappelle plus d’un conte populaire, et qui prend cette forme :
–> Si les peuples avantagés n’ont pas pu décider de distribuer entre tous des richesses draînées-accumulées depuis le Sud vers les ploutocraties du Nord, cela lève alors inéluctablement le rideau, non sur la mystification macroniste (‘‘que chacun puisse rêver d’être milliardaire’’), mais sur la face noire du partage :
–> eh bien alors il leur reste à partager vers le Nord ce qu’ils ont créé au Sud (et c’est en cours) : CETTE MISèRE/GUERRE délibérément accumulée sur des pays émergents, des peuples perpétuellement empêchés d’émerger, par les soutiens de (ou soutenus par) ceux pour qui nous venons de voter.
Comme si écarter LePen, pouvait écarter que l’on vienne à éprouver que cette guerre, mondiale, n’est pas virtuelle !

Ces derniers temps de préparation électorale, les sursauts de la Bête, absolument moribonde (au regard de toute perspective de “vie pour tous”), et pour autant puissante et mortifère, ont encore fait que, après de beaux mouvements, TOUT se retrouve au bout du compte quasiment à l’identique.

C’est sur Mediapart que j’étais auparavant venu encaisser le choc de l’élection de Trump, et que j’ai très parfaitement entendu la question glaçante de la professeure de littérature comparée Kristin Ross : « Après ce que j’ai vu en France sur la Loi Travail […], et quand je vois la glorification de l’Europe de Merkel comme solidaire […], je pose la question : ‘Est-ce qu’il y a en France un candidat qui est meilleur que Trump ?’ »
La réponse a sonné chez nous aussi : c’est “non” (enfin: parmi les candidats que promeut efficacement la machine, les autres étant ‘soufflables’ ?).

Les deux populations sont vaincues par le poids du même système.
J’en vois ainsi les deux bouts :
-> “La mondialisation-de-la-main-basse-sur-les-ressources-et-les-peuples” a commencé de s’écrire dans les carrés des navires des capitaines marchands de l’époque du commerce triangulaire” (Ryszard Kapuscinski, in « Ebène »).
-> La mondialisation néolibérale débridée, celle qu’a encore cautionnée la France, derrière l’Amérique de Trump, EST une colonisation, cette abjection que personne n’oserait plus défendre, et qu’on cautionne pourtant encore de nos votes.
= Continuum Macron : vraiment, quelle est cette mascarade
. qu’un futur président aille assurer toute contrition au peuple Algérien, qui a connu de prédécesseurs une colonisation des plus violentes,
. dans le même temps qu’il se dispose à prolonger inflexiblement la merchandization la plus dévastatrice, adoubé par voie de scrutin ??
Ces gouvernants et leurs institutions seraient mieux venus à des actes : ainsi, par exemple, il m’apparaît que la haine qui s’installe dans le monde, pourrait connaître un premier apaisement lorsque l’un d’entre ces Agents de Traite comparaîtra en Tribunal de La Haye ; ils sont loin d’être morts ; j’avoue une préférence pour Georges Bush Junior, et j’allais conseiller à mon Président de se tenir éloigné d’eux.

== Reprenons l’affaire :
Intrinsèquement le capitalisme porte atteinte à la dimension poétique de l’homme, son désir de dignité, sa puissance de créativité et finalement sa capacité d’être solidaire de tout humain.
-> C’EST UNE RéSISTANCE RADICALE que nous devons forger

C’est toujours de Patrick Chamoiseau, mais on croit entendre Jean-Luc Mélenchon, n’est-ce pas?
Pour l’heure, que quelqu’un me formule en quoi il fallait d’urgence adouber un président s’apprêtant à blinder (définitivement?) un modèle qui détruit la planète et les peuples et « fabrique les derniers hommes »[3] !?

Nous n’attendons rien
de vos machins
et laissez-nous organiser nos affaires.
C’est ce que nous allons faire, de toute manière.
signé : le peuple (en maturation, lui)
[4]

le 27 Avril 2017.
Et j’ajouterais, ce 18 février 2020, que toute activité économique humaine ne saurait être que décoloniale et écologique,
en précisant derrière Nelson Mandela : Ce qui est fait pour les gens sans les gens est toujours contre les gens.

qq références :
[1] Du vécu : palabres Africaines (années 80) ; groupes d’approche et gestion patrimoniales du Bien Commun Vivant / Henry Ollagnon – Agro Paris Tech (années 90) ; groupes de supervision pour améliorer l’accompagnement d’enfants et jeunes “placés” en Institution après maltraitances (années 2000) ; ateliers constituants d’Etienne Chouard ou David van Reybrouk (années 2010) ; Colibris (2012) / Cyril Dion ; Nuits Debout (2016) ; “primaires citoyennes” et ateliers insoumis (2017) …
[2] https://blogs.mediapart.fr/georges-ledoux-lanvin/blog/160417/presidentielles-2017-revue-des-etudes-de-20-ong-et-experts-les-avis-sont-unanimes
[3] « La fabrique des derniers hommes », Aurélien Berlan, Ed. LaDécouverte, 2009 et fin XIXème (Weber, Tönnies et Simmel)
[4] « Marcos / la dignité rebelle » (Ignacio Ramonet, 1990, dossier dans Le Monde) ; « Sous-commandant Marcos – le rêve zapatiste » (Yvon Lebot, 1997, Seuil)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez sa pertinence

Moyenne des notes 5 / 5. Vote compteur: 3

Soyez le premier à le noter

Cet article vous a été utile ...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

4 réflexions sur “Disposons-nous de Lois Universelles ?”

    1. Avatar

      Merci! ( on soigne son chagrin comme on peut 🙂 ), et pourtant, côté complet, un paragraphe avait sauté !-) Je l’ai remis (avant-dernier paragraphe du =2=)

    1. Avatar

      Eh beh il était temps que je rencontre des gens avec qui “croiser”! 🙂 Et tu m’as trouvé une bien belle “image d’appel” métaphysique ou mystique ( ‘a pas peur, du moment que ce qui précède la mystique est gravi 😀 🙂 ) dans la rubrique “Justice”, super.
      Bon, un paragraphe avait sauté dans ma haute-lutte de rédaction de cette première page. Je l’ai remis (avant-dernier paragraphe du =2=) , ça donne sa cohérence à l’expression “les deux populations” 😉

Répondre à Elias Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page