Humains, consommez, consommez toujours plus, pour nous enrichir, nous les riches.
Et ça marche ! Nous le Peuple, nous consommons !

Mais d’où nous vient cette frénésie de l’achat inutile, bien emballé, de nous asphyxier avec nos diesels, pire, de provoquer la disparition d’espèces animales …
Nous dévastons notre planète en obéissant aveuglément à une société qui ne respecte plus rien. Décadence, suicide ?
Nous, Force citoyenne, nous voulons vivre en harmonie avec la nature, respirer, offrir à nos jeunes un Monde accueillant, sans guerres et haines.

Les Citoyens doivent s’unir pour rechercher et bâtir des solutions viables à très court terme. L’urgence climatique et sociale est déjà consommée. Faisons un tour d’horizon pour situer le moment présent, puis ouvrons le débat.

Les motivations

La consommation fait partie des mécanismes qui permettent aux individus de se distinguer, en particulier à travers les pratiques alimentaires, culturelles et sportives. La plupart des spécialistes en sciences humaines la considère d’ailleurs comme une activité sociale avant d’être un acte individuel.

La célèbre expression du philosophe René Descartes « Cogito, ergo sum », détournée en « je consomme, donc je suis », résume bien la situation : la consommation est un puissant outil d’expression de soi et de son identité, que ce soit de façon consciente ou inconsciente. Elle fait partie de nos vies et est nécessaire à notre équilibre physique, mental et psychologique.

Où en sommes-nous ?

En premier lieu, il faut distinguer les types de consommation :
– L’alimentaire, indispensable à notre survie.
– L’énergie pour se chauffer, se déplacer, pour les hôpitaux, les usines …
– Les biens fabriqués, assimilés au confort, ceux qui satisfont nos besoins personnels.
Pour bien situer l’acte de consommer et son impact sur l’environnement nous devons comprendre ce que nous consommons et pourquoi le consommons-nous.
Une analyse provenant de l’INSEE fournit l’évolution des dépenses de consommation des ménages sur les 10 dernières années.

Répartition des dépenses de consommation des ménages sur 10 ans (Février 2019)

Que sont les Biens fabriqués : produits informatiques, électroniques, électriques et optiques, matériels de transport, textiles-habillement-cuir, produits en bois, en papier, meubles, produits chimiques et pharmaceutiques, produits en plastiques, caoutchouc, minéraux, métaux, quincaillerie-bricolage. Au sein de ce poste sont distingués les biens « durables » qui regroupent matériels de transport, équipement du logement (meuble, électroménager, etc.) et autres biens durables (horlogerie-bijouterie, lunettes, appareils médicaux, etc.).

Décomposition des dépenses en biens fabriqués sur 10 ans (Février 2019)

Que peut-on déduire de ces deux tableaux ?

Nous remarquons une tendance à la baisse les dernières années sur les postes Alimentation et Énergie, contrairement aux dépenses des Biens fabriqués qui suivent une courbe ascendante et régulière. La première évidence est que nous consommons de plus en plus de biens fabriqués et nous nous privons pour les acquérir. A remarquer la descente progressive des dépenses énergétiques. Et dernier point, alarmant celui-ci, la hausse imperturbable des dépenses dédiées aux équipements des logements et autres biens fabriqués.

Bien, nous avons cerné trois grands domaines qui nous serviront de guides dans la recherche de solutions : AlimentaireÉnergieBiens fabriqués


La consommation en actualités

Explosion des ventes de pesticides et glyphosates

“Une étude pilotée sous l’égide du ministère de la Transition écologique et solidaire révèle une hausse des ventes d’insecticides, fongicides et herbicides depuis 10 ans en France. Voici quelques chiffres alarmants: Entre 2009 et 2018, les ventes d’insecticides ont été multipliées par 3,5 ! Celles des fongicides ont progressé de 41 %, tandis que celles des herbicides…

Tout lire …

Biens fabriqués

Les biens fabriqués sont assimilés au confort, nous les consommons de plus en plus et nous nous privons pour les acquérir. Comment diminuer cette frénésie d’achat ?

Tout lire …

Énergie

Nous remarquons une tendance à la baisse les dernières années sur les postes Alimentation et Énergie, contrairement aux dépenses des Biens fabriqués qui suivent une courbe ascendante et régulière.

Tout lire …

Biodiversité, de simples gestes pour la préserver

Tous les voyants sont au rouge : la biodiversité est en déclin, et l’être humain en est le principal responsable. C’est ce que révèle le rapport publié en début de semaine par l’IPBES. Si un “résumé pour les décideurs”, comprenant des propositions d’actions politiques concrètes, a été présenté à 132 pays, on vous propose quatre…

Tout lire …

Le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter des aliments encore comestibles. Le gaspillage alimentaire se produit tout au long de la chaîne d’approvisionnement, depuis le stade de la production agricole, jusqu’à celui de la consommation, en passant par le stockage, la transformation, la distribution et la gestion. (vidéo)

Tout lire …


Partagez sur vos réseaux


Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez sa pertinence

Moyenne des notes 5 / 5. Vote compteur: 2

Soyez le premier à le noter

Cet article vous a été utile ...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page