En ces temps de répression contre les libertés publiques et démocratiques, il me semble important de porter à la connaissance de nos adhérents et sympathisants le combat mené pour soutenir notre camarade et de faire signer cette pétition. 

Bien Fraternellement, Ivan Trime, Président de la Libre Pensée

Envoi des pétitions à fnecfpfo.acad.toulouse@gmail.com ou au syndicat de votre choix en précisant : Nom, prénom, entreprise ou établissement, qualité et votre signature.

Cet article est une information relative au combat contre la répression syndicale a l’encontre d’un syndicaliste libre penseur du Lot.

Au nom de tous les libres penseurs du lot nous sommes de tout cœur avec toi pour ton engagement de syndicaliste et de Libre Penseur pour une cause juste et bravo pour le soutien que tu as reçu à la sortie du commissariat de CAHORS.

Nous avions été informés de cette affaire par nos camarades de la libre pensée du Lot en mars dernier de la répression contre Alain Rey, Syndicaliste et Libre Penseur.

Il est en effet convoqué le mercredi 24 juin 2020 auprès du Délégué du Procureur de la République, à 15h30 aux fins de composition pénale.

Alain Rey, professeur de physique et secrétaire départemental FO était convoqué au commissariat de Cahors suite à la manifestation qui avait obligé le report des épreuves E3C à Clément-Marot.

Professeurs, militants syndicaux, représentants politiques… Ils étaient une centaine, mardi, rassemblés devant le commissariat de Cahors, attendant la sortie de leur collègue ou confrère Alain Rey. Professeur de physique au lycée Gaston-Monnerville, ce secrétaire départemental de la Fédération nationale de l’enseignement, de la culture et de la formation professionnelle Force Ouvrière (FNEC FP-FO) était convoqué en audition libre suite aux actions menées contre la réforme en janvier devant le lycée Clément-Marot (voir encadré). Deux plaintes ont été déposées : une contre lui pour intrusion et l’autre contre X pour dégradations. Une seconde plainte pour laquelle il a d’ailleurs nié toute responsabilité.

“La procédure est décidée en haut lieu”


« Ils ont l’intention d’aller vite. La procédure est rapide, elle est décidée en haut lieu. Maintenant, ça passe ou ça casse : c’est leur politique », avance Alain Rey à la suite de son audition qui aura duré près de deux heures. « Je n’ai rien fait, sinon suivre mes collègues. La question de la grève est notre rôle syndical », ajoute le syndicaliste, assurant que son avocate « avait l’air confiante ».

En nombre plus réduit qu’à son arrivée, les militants venus le soutenir ont écouté avec attention son compte rendu. « Ce n’est pas un casseur. C’est quelqu’un de réglo, un élu du personnel. Il a l’habitude d’aller au lycée Clément-Marot. C’est compris dans son mandat syndical. On connaît les règles, ce n’est pas une intrusion », assure Patrick Delfau, secrétaire général de l’Union départementale FO du Lot.

« C’est une entrave syndicale, une atteinte à nos libertés. Ils veulent en faire un exemple », déplore un autre syndicaliste.
Pour l’heure, le rapport d’audition a été transmis au procureur qui devra décider des suites de l’affaire.

Des épreuves E3C reportées

Le 21 janvier, une manifestation des personnels et des élèves avait été organisée devant le lycée Clément Marot, contre la tenue des épreuves communes de contrôle continu (E3C). Une délégation était rentrée dans l’établissement, suivie par Alain Rey qui l’avait ensuite quitté à la demande du chef d’établissement. Les épreuves avaient dû être reportées.

La pétition adressée au Recteur d’académie de Toulouse

Pétition à l’initiative des organisations syndicales : FSU 46(SNES, SNUIPP), SGEN-CFDT46, CGT Educ’action46, SUD-Education46, FNEC-FP-Force Ouvrière46( SNFOLC,SNUDI), Union départementale Force ouvrière du Lot, Union départementale CGT du Lot, avec le soutien du syndicat SNALC46 et de la fédération FCPE46 :

Monsieur le Recteur de l’académie de Toulouse

Nous déplorons le maintien d’une plainte à l’encontre d’Alain Rey, responsable syndical Force Ouvrière dans le Lot, élu au Comité technique (CTSD), au Comité départemental de l’éducation nationale du Lot (CDEN) et Commissaire paritaire certifié de l’académie de Toulouse, qui conduit à l’engagement de poursuites judiciaires

Il est en effet convoqué le mercredi 24 juin 2020 auprès du Délégué du Procureur de la République, à 15h30 aux fins de composition pénale.

Il lui est reproché “d’avoir pénétré ou s’être maintenu, le 21 janvier dans l’enceinte du lycée Clément Marot de Cahors sans y être habilité ou y avoir été autorisé par les autorités compétentes dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre public.”

Il n’avait aucune intention de troubler la tranquillité ou  l’ordre public, ne faisait qu’exercer son mandat syndical en accompagnant un certain nombre de collègues de cet établissement qui protestaient contre les épreuves d’E3C (réforme du baccalauréat), dans un établissement où il se rend par ailleurs régulièrement en qualité de délégué syndical.

Nous ne pouvons admettre le maintien d’une plainte, qui plus est quand elle est ciblée vers un représentant syndical et représentant élu des personnels, ce qui lui donne toute l’apparence d’une incompréhensible et inacceptable mesure de répression syndicale, nous soussignés demandons à Monsieur le Recteur de l’académie de Toulouse :

  • d’accorder à M Alain Rey la protection fonctionnelle juridique.
  • de confirmer par écrit l’absence de sanction administrative.
  • d’intervenir pour le retrait de la plainte à son encontre.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez sa pertinence

Moyenne des notes 5 / 5. Vote compteur: 1

Soyez le premier à le noter

Cet article vous a été utile ...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Sommaire
Soutien à Alain Rey
Nom de l'article
Soutien à Alain Rey
Description
Alain Rey, professeur de physique et secrétaire départemental FO est en effet convoqué le mercredi 24 juin 2020 auprès du Délégué du Procureur de la République, à 15h30 aux fins de composition pénale. Constituez une pétition destinée au recteur de l'académie de Toulouse. Adresse mail sur la page.
Auteur
Publication
force-citoyenne.fr

2 réflexions sur “Soutien à Alain Rey (Cahors, 46)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page